GENLIS, vers la fin du calvaire...

La gestion des espaces verts (parcs publics, voies de promenade urbaines) suppose :

l'observation de l'état des arbres et leur remplacement lorsque c'est souhaitable. (ensemble continuons n°6 - février 2008)

Devinette : Dans notre bonne ville, quelle est la différence entre un arbre et un calvaire?

Pour être tout à fait honnêtes, nous ne voyons pas bien :

- un arbre peut subir un véritable calvaire, alors qu'un calvaire...

- un arbre, ça peut s'abattre ou être taillé "très, très court",

- le principal ennemi de l'arbre, c'est le macadam,

- on peut observer l'état d'un arbre et le remplacer si c'est souhaitable,

Et pourquoi pas le mettre dans un coin entre deux bancs et deux poubelles pendant qu'on y est!

Genlis, une même solution à tous les problèmes!